Omega Rio 2016 : trois montres aux couleurs olympiques

434

Voici une tradition qui réjouit tous les passionnés d’horlogerie. À chaque Jeux Olympiques, Omega imagine une collection de montres exclusives, en édition très limitée. Cette année, l’enseigne nous dévoile trois nouveautés finement travaillées et au design toujours plus innovant.

Un charmant podium

La collection Olympique Rio 2016 s’ajoute à la liste des plus belles créations d’Omega. Chacune des trois montres possède son propre design et une personnalité à part entière, rendant le classement de ces petites merveilles très délicat. On préférera donc donner le soin à chacun de réaliser son propre podium.

montres-omega-rio-2016La plus sportive d’entre elles, la Seamaster Diver 300 M, nous plonge au cœur de Rio de Janeiro et de ses quartiers pleins de vie. Toute d’acier vêtue, elle se distingue par son cadran noir orné d’ondulations grisées inspirées des célèbres mosaïques qui se dessinent le long des trottoirs de Copacabana, au sud de la ville. Comme un clin d’œil aux JO, les chiffres qui habillent la lunette noire son laqués de bleu, jaune, vert et rouge : les cinq couleurs des anneaux olympiques. On notera un détail qui a son importance : le boitier est gravé du logo de la compétition et du numéro de l’édition limitée à 3016 exemplaires.

Vient ensuite la plus précieuse, la Speedmaster Mark II Rio 2016, dont le cadran noir mat affiche trois compteurs entourés d’anneaux en or jaune 18 K, en argent 925 et en bronze. Une référence explicite aux trois matériaux qui composent les médailles olympiques. Cette particularité est la seule extravagance de ce modèle existant en 2016 exemplaires seulement et qui reste pour le moins classique avec son bracelet en acier et son boitier gravé du logo olympique.

Enfin, la  est le modèle le plus limité, produit en 316 exemplaires uniquement. Omega dote la montre d’un bracelet bleu vif surpiqué de noir, jaune, vert et rouge. Elle surprend par son originalité et conquit par sa mécanique minutieuse ainsi que par les valeurs d’unité qu’elle véhicule.

Équipé d’un de ces trois modèles, vous pourrez compter avec précision les jours, les heures, les minutes et les secondes vous séparant du top départ de ces JO de Rio tant attendus, les premiers en Amérique du Sud.

Omega et les Jeux Olympiques : une histoire sans fin

omega-jeux-olympiques-histoireLa belle histoire entre Omega et les Jeux Olympiques ne date pas d’hier. Depuis 1932, l’horloger est le chronométreur officiel de la compétition et met au point des technologies toujours plus avancées pour mesurer le temps avec précision. Pour la 27ème fois cet été, Omega mesurera, enregistrera et affichera les résultats des sportifs participant aux JO. Et cela durera certainement encore de nombreuses années puisque l’enseigne n’a « aucune intention de s’arrêter là. » D’autres belles collaborations sont donc à venir…

Editions limitées
Prix :
Seamaster Diver 300 M : 4100 €
Speedmaster Mark II Rio 2016 : 5400 €
Seamaster Bullhead Rio 2016 : 8000 €