La capsule de l’urbanisme et de la poésie

77
Lafont1844

Créée en 1844, Lafont a inventé le vêtement professionnel. Une marque qui élabore également la veste de charpentier bleue, appelée « la veste Coltin », arborée par Jean Gabin dans La Bête humaine. Plus récemment, c’est Pharrell Williams dans son clip Freedom qui porte le vêtement. Un savoir-faire industriel et futuriste qui a su habiller des générations d’artisans du bâtiment avec des vêtements tout-terrain, indéformables, pratiques, solides. Lafont reste l’une des plus belles maisons de vêtements utilitaires et pour preuve est toujours leader sur le marché français.

La rencontre entre Lafont et le designer Louis-Marie de Castelbajac

Elle coïncide avec un regain d’intérêt pour le vêtement de métier lié à un besoin de racines et d’authenticité.

« Passionné par le vêtement utilitaire, notamment par sa manière de véhiculer un message à mi-chemin entre poésie et urbanisme, j’ai eu le plaisir de rencontrer Lafont il y a un an. L’idée de notre collaboration étant vraiment de fédérer quelque chose entre l’intemporalité, l’authenticité et aussi, la modernité », explique le designer.

La collection capsule « Lafont 1844 par Louis-Marie de Castelbajac »

Pour ce spécialiste du vêtement professionnel, c’est un premier pas sur le marché du vêtement à destination du grand public. La collection capsule « Lafont 1844 par Louis-Marie de Castelbajac » reprend certains patronages d’époque avec modernité et élégance. Parmi une quinzaine de pièces, on y retrouvera la fameuse salopette au style indémodable et de solide confection, appelée par les initiés la « cotte à bretelle 406 », sortie tout droit des ateliers. Traversant les époques et séduisant les cinéastes, les comédiens, les designers du monde entier. Emprunté par de grandes personnalités, telles que Coluche ou Sophie Marceau, c’est un classique détournée et revisitée.

Collection capsule

Prix: la cotte pour femme est à 264€ et les vestes sont à 300€
Disponible dès maintenant en boutique et en ligne