Collection Capsule Sénat1

49
Collection capsule SENAT1

La marque d’upcycling, Atelier Gaëlle Constantini, lance sa première collection capsule, Sénat 1,  créée à partir des rideaux du Sénat. Elle est disponible sur son e-shop depuis le mercredi 17 octobre, en édition limitée. 

Une collection capsule drapée dans les rideaux du Sénat

La créatrice a collecté les rideaux du Sénat, actuellement en chantier, afin de leur donner une seconde vie. Pour cette première capsule, intitulée « Sénat 1 », les épais voilages de la haute institution française se métamorphosent en une édition limitée de quatre pièces numérotées par modèle. Cette collection intègre le teddy de la Résistance, la robe-manteau de Médicis, la blouse du Palais, le pantalon France et la Banane du Jardin du Luxembourg. Toutes ces pièces réalisées en coutures anglaises. La seule contrainte de l’upcycling est d’avoir à composer avec des matières premières imposées. Le grenier du sénat recelait de petits trésors sauvés in extremis de la benne. La créatrice a réussi à collecter 8 designs différents de rideaux, tous très denses aux motifs variés. Il lui tenait à cœur de valoriser ce précieux patrimoine, mémoire du passé, pour lui donner une nouvelle vie au présent, qui s’inspire de formes simples et géométriques. 

Atelier Gaëlle Constantini en quelques mots :

Depuis 2009, l’Atelier Gaëlle Constantini est une marque de prêt-à-porter féminin qui repose sur quatre piliers fondamentaux : l’upcycling, l’éco-conception, la production locale et engagée et la circular fashion. Atelier Gaëlle Constantini développe des collections minimalistes, toutes produites en France par des ateliers d’insertion. Des formes simples et géométriques, une découpe optimisée pour un style intemporel et élégant.

Collection capsule

Prix: Cette collection se vend entre 190 et 550 euros sur le site internet de la marque et, prochainement en exclusivité au flagship de l’Exception.
Disponible depuis le 17 octobre le e-shop de l’Atelier Gaëlle Constantini
Où: Au Tale Me lab (Fond de cour), 10 rue de Paradis, 75010 Paris

Crédits photo : Julien Weber