Collab’ Duren et Nicolas Ouchenir : inspiration maritime pour la rentrée

69
Articles collection édition limitée Duren X Nicolas Ouchenir

Après avoir collaboré avec les plus grandes marques de mode telles que Hermès, Dior, Versace, ou encore Cartier, l’artiste calligraphe français Nicolas Ouchenir s’associe avec la marque de maroquinerie japonaise Duren, pour une collection en édition limitée. Cette dernière, inspirée de l’univers maritime, sera disponible en précommande à partir du 1er septembre prochain.

Une collab’ aux couleurs de la mer et au message épicurien

Tote Bag et Planche de Surf Duren X Nicolas OuchenirPour cette nouvelle et première collaboration entre le maroquinier nippon et Nicolas Ouchenir, la ligne directrice est l’univers maritime avec une présence marquée de la couleur bleu, et particulièrement de Bleu royal. On trouvera dans cette collection plusieurs articles faisant référence au monde marin: des housses de surf ou des sacs au design de méduse, en plus des tote bags, des porte-cartes, et du porte-monnaie « Moustache Rabbit ». Cette application de la mer dans cette association inédite est due au rapport passionnel que Nicolas Ouchenir entretient avec cette thématique.

Pour la partie calligraphie, l’artiste français a décidé de rédiger un texte à la pensée épicurienne et pleine de vie : “Vis la réalité. Éteins ton portable. Et recharge ton cœur. Repose-toi un peu. Garde de l’énergie. Puis indigne-toi. Un rêve est le présent au futur. Aimer celui qu’on est. Vers une nouvelle vie.” Ce dernier sera présent sur l’ensemble des articles de la collection et se veut être inspirant pour tous ceux qui le liront.

Une collection éthique et disponible à l’international

Nicolas Ouchenir tenant une planche surf Duren X Nicolas OuchenirMême si la collection n’est pas à 100% éco-responsable, Duren a veillé à ce qu’elle le soit le plus possible. En effet, au niveau de la fabrication, les plastiques utilisés et les cuirs ont fait l’objet de choix responsables, puisque réalisés à partir de matières végétales.

Concernant la distribution, cette édition limitée inédite sera disponible en précommande à partir du 1er septembre prochain, sur le site internet de Duren et dans sa boutique parisienne. Elle le sera également dans plusieurs autres points de distribution à l’international: New York, Los Angeles, Tokyo, et Kyoto.

Entretien exclusif avec Nicolas Ouchenir, à l’occasion de la présentation en avant-première de la collection Duren X Nicolas Ouchenir

Pourquoi avez-vous accepté cette collaboration avec Duren ?

Alors en fait, je connais la marque Duren, qui est une marque japonaise, depuis assez longtemps et que je trouve extrêmement inspirante. Je suis calligraphe, donc le lien avec le Japon est assez facile à imaginer. Ils sont toujours sur des expérimentations nouvelles, comme tous les Japonais font souvent, et là pour le coup, le cuir qu’ils utilisent, qui est un cuir froissé, et bien ça m’inspire les feuilles sur lesquelles j’écris, je dessine etc. Et donc ça me paraissait évident que Duren et moi on puisse faire une collab’.

Et pourquoi avoir choisi de mettre en avant l’univers maritime dans cette collection ?

Alors c’est très simple, c’est parce qu’on a choisi de faire la collab’ un peu avant la Covid, et j’habite aussi à Biarritz, et là-bas je surf beaucoup, dans l’océan. Et donc il y a ce rapport à l’océan, ce rapport avec l’eau, et avec l’ancre. Et donc mes choix se sont immédiatement portés sur les « Bleus », et ainsi un Bleu royal !

Justement, vous venez de mentionner votre rapport au surf, et on a pu constater que dans la collection, il y a une sorte de housses de surf. Ce ne sont pas des produits habituels que proposerait une marque de maroquinerie comme Duren…

Et bien c’est parce que je surf. Je surf beaucoup à Biarritz. J’habite derrière le palais, et je surf sur la plage de Miramar donc en face de La Roche Percée, c’est très beau. J’ai l’habitude d’être dans l’eau et il y a comme un nettoyage de l’esprit et du corps, et ça fait beaucoup de bien. C’est pas la Méditerranée, l’océan Atlantique, c’e sont vraiment des vagues qui déferlent, et pour moi, c’est presque comme un rythme qui a un rapport avec le mouvement de l’écriture.

Et donc c’est vous qui avez été à l’initiative de ces housses de surf dans la collection ?

Non, en fait, c’est encore une fois eux qui ont décidé de me faire une surprise, et quand j’ai reçu les dessins de ces housses, je pensais que c’était pour mes planches de surf, et en fait pas du tout, ce sont des housses pour que j’y mette mes dessins. Les clients, eux pourront y mettre toutes sortes d’effets personnels, il y a une petite housse et une housse plus grande. Ce sont des sacs en fait.

Et qu’est-ce qu’il représente pour vous, le message que vous avez imprimés sur les différents articles de la collection ?

C’est un message, qui se veut épicurien. Je vous donne un exemple : au lieu d’avoir peur d’attraper le virus de la Covid, et de ne penser qu’à ça, il faut se protéger, et ne pas oublier de vivre. Donc c’est ça, en fait, et c’est quelque chose d’extrêmement positif.

Cette collection sera-t-elle diffusée un peu partout dans le monde ou uniquement en France ?

Non, un peu partout. On a des distributeurs à New York, des distributeurs à Los Angeles, évidemment des distributeurs aussi à Tokyo, à Kyoto, et ici à Paris. Je vais essayer d’en avoir aussi à Biarritz. Donc, un peu partout, et surtout sur internet, en commande. Et c’est pour ça qu’on va aussi avoir une idée spéciale, sur-mesure, pour les commandes de surf, avec des mots ou des phrases qui pourraient être décidées entre celui qui commande, et moi. Donc c’est vraiment de l’exclu’ pour de l’exclu’.

Il s’agit d’une collection en édition limitée ?

Cette collection, oui. C’est une collab’ donc ça va durer environ un an. Mais, ce sont des pièces patrimoniales, donc elles vont revenir périodiquement.

Aviez – vous déjà collaboré avec Duren ?

Non, c’est la première fois.

Et vous comptez réaliser de nouvelles collaborations ensemble dans le futur ?

Oui, on va faire pas mal de choses ensembles. Parce que je suis extrêmement heureux et surpris, de voir que les dessins me correspondent totalement. Par exemple les franges, on pourrait croire que c’est pas du tout Nicolas Ouchenir, alors qu’en fait pourquoi pas, c’est ce que je me dis. J’aimerais aller encore loin dans la thématique de la mer, et vers quelque chose d’encore plus éco-responsable. Après on pourrait aussi passer du surf à la danse, parce que j’ai aussi cette passion qu’elle soit contemporaine ou classique.

Cette collection est – elle complètement éco-responsable  ?

Non, il faut avouer pas totalement, mais presque. Il y a beaucoup de points sur lesquels elle l’est, comme sur tous les plastiques, ou sur les cuirs de vache qui sont d’origine végétale par exemple. Elle l’est disons… à 90%.

Edition Limitée

Disponible en précommande à partir du 1er septembre dans la boutique officielle Duren au 37 Rue Debelleyme – Paris 3, ou sur duren.fr