Galerie Hadjer : un demi-siècle dédié à l’art textile

285
Galerie Hadjer - collection HADJER66 - Credit Art Digital Studio

Située  au cœur du Faubourg-Saint-Honoré, non loin du Palais de l’Élysée, la Galerie Hadjer créée par Jacques Hadjer et ses fils en 1966, souffle ses 50 bougies. Véritable réserve internationale d’art du textile, elle expose une sélection raffinée de tapis anciens et modernes ainsi que de précieuses tapisseries du XVIe, XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Son fondateur, Jacques Hadjer, créateur de la galerie en 1966 . En 1980, Reynold, le fils du fondateur Jacques Hadjer, prend les reines de la Galerie de son père. Il crée alors le département de tapisseries anciennes. Il fait figure de personnalité incontournable du monde des arts. En 2007, il décède prématurément, mais son rêve demeure… Ses enfants, Emmanuelle et David, héritiers de l’œuvre de leur père, ont pris le relai et honorent aujourd’hui le 50e anniversaire de la Galerie Hadjer en donnant vie à une collection unique imaginée par Reynold, baptisée pour l’événement HADJER66.

HADJER66, la « dream collection » de Reynold Hadjer

Si le le choix des artistes est celui de Reynold, le père, qui comptait dans sa dream list , entre autres maîtres de l’art moderne, Robert Delaunay, Alexej von Jawlensky, Wassily Kandinsky, Paul Klee, Amedeo Modigliani et Piet Mondrian ; le choix des œuvres a lui été déterminé par ses enfants.

HadjerCette collection inédite réunit dix œuvres textiles de grandes dimensions, pouvant être exposées indifféremment sur les murs en tant que tapisserie ou au sol sous la forme de tapis.  Chacune des dix œuvres est éditée en huit exemplaires numérotés de un à huit. D’abord reproduite sous forme de dessin à « échelle réduite », chaque œuvre est ensuite reportée sur une « toile de tuft » coupé aux dimensions à réaliser. Les formats varient ainsi de 180 cm x 250 cm à 300 cm x 385 cm.

Des pièces travaillées avec amour, art et précision

La collection est essentiellement composée de laine importée de Nouvelle-Zélande, chaque mètre carré comporte environ 320 000 brins de laine.  Des étapes précises ont été respectées tels que l’encollage, la coupe, le surpiquage, le rasage et le ciselage, garantissant une réalisation textile digne des plus grandes manufactures d’antan.

Tout a été pensé pour certifier de la rareté et de l’authenticité des œuvres de la collection. Chacune d’elle est éditée en huit exemplaires numérotés de un à huit et la signature ainsi que le numéro du tirage sont tissés directement sur la toile lors de la création de l’œuvre. Deux numéros d’identification codés sont attribués à chaque exemplaire. Le premier, invisible, est inclus dans une contremarque scellée et intégrée à l’œuvre par l’atelier tandis que le second est inscrit manuellement sur le bolduc par l’éditeur. La liste confidentielle de concordance entre les numéros des tirages et les numéros codés est déposée chez un huissier de justice à Paris.

Hadjer66Chaque exemplaire original est identifié par une étiquette «bolduc» cousue au dos. Sur celle-ci sont reportés manuellement les différents éléments descriptifs, à savoir : nom de l’artiste, titre de l’œuvre, année de création, format, technique, atelier, justificatif de tirage et numéro de référence.

Édition limitée à 8 exemplaires numérotés par œuvre de la collection
Prix: NC
Galerie HADJER – 102, Rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris. Uniquement sur Rendez-vous
En savoir plus: www.hadjer66.fr